Taux d'endettement, un critère majeur pour les prêts personnels

Connaitre son taux d’endettement est un minima lorsqu’on souhaite souscrire un prêt personnel en Belgique.

Taux d’endettement, qu’est-ce que c’est ?

Le taux d’endettement est une expression, en pourcentage, de la part mensuelle des revenus d’un emprunteur qui est dédiée au remboursement des charges financières. Connaitre son taux d’endettement permet d’avoir de la visibilité sur sa trésorerie au long terme et de mieux gérer son budget au quotidien.

Bien calculer son taux d’endettement

Le taux d’endettement est donc un rapport en pourcentage entre les charges fixes par mois et son revenu mensuel.  Pour le calculer, il faut donc prendre en compte à la fois l’ensemble de ses charges fixes mensuelles (loyer, électricité, assurances, crédits…) et ses revenus mensuels (salaire, aides, revenus locatif…).  Ensuite, on divisera le montant total des charges par le montant total des revenus avant de multiplier le résultat par 100.

taux d'endettement

GRATUIT : Une simulation sans engagement, informez-vous, comparez !

Taux d’endettement et capacité d’emprunt

Le taux d’endettement détermine la capacité d’emprunt. Il est donc nécessaire de le calculer si par exemple l’on souhaite souscrire un prêt personnel en Belgique.  Généralement, les banques n’accordent pas de prêt si le montant des mensualités de remboursement sont supérieures à 33 % des revenus nets disponibles.  Des échéances de prêt à tempérament plus élevées risquent de peser sur le reste à vivre de l’emprunteur. Le reste à vivre désigne l’argent qui reste une fois que sont remboursées les charges liées au crédit.

Par exemple, si vous avez un salaire de 1800 euros et que vos charges mensuelles s’élèvent à 600 euros. Votre taux d’endettement est alors de 33, 33 %. Juste au-dessus de la limite recommandée : mais certaines banques seront néanmoins prêtes à vous accorder un crédit, selon votre situation professionnelle et financière actuelle.

Autre exemple : un couple présente des revenus cumulés de 3800 euros et des charges mensuelles fixes de 2000 euros (remboursement crédit immobilier, frais de scolarité, remboursement crédit voiture…).  Son taux d’endettement est de 52 % ! Un palier très élevé, à la limite du surendettement.

Quels critères pour obtenir un prêt personnel ?

Au-delà du taux d’endettement, d’autres facteurs entrent en jeu dans l’obtention ou non d’un prêt personnel en ligne comme en agence physique.  Les organismes prêteurs chercheront d’abord à s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur. Ils calculent sa capacité d’emprunt et vérifient la stabilité de sa situation professionnelle. Vous devrez donc généralement fournir vos trois derniers bulletins de salaire. Il va sans dire qu’être en contrat de travail à durée indéterminée est un avantage. Les indépendants peuvent néanmoins eux aussi prétendre à un crédit sans justificatif. Ils devront fournir une copie de leurs derniers avertissements extraits de rôle. Les banques vérifieront également que vous n’êtes pas fiché ou que la radiation de votre fichage à la Banque nationale de Belgique date de plus d’un an. Enfin, il vous faudra transmettre des éléments prouvant votre majorité et le lieu de votre résidence, en Belgique ou au Luxembourg.

Le montant du prêt personnel est fonction de la capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt détermine le montant que vous pourrez emprunter. Mais elle varie aussi en fonction de la durée du prêt et du taux d’intérêt appliqué au crédit. Voilà pourquoi il est essentiel de comparer les prêts personnels avant de s’engager auprès de tel ou tel organisme. En effet, plus le TAEG (taux annuel effectif global) est élevé, plus les échéances de remboursement mensuelles seront élevées. Ce qui induit, logiquement, un taux d’endettement plus élevé, un reste à vivre moins important et une capacité d’emprunt restreinte !

Avant d’emprunter, n’oubliez pas d’estimer vos capacités financières de remboursement. Pour vous aider, consulter la checklist réalisée par Wikifin, le Wikipédia de toutes les problématiques financières.